« Ralph 2.0 » de Rich Moore & Phil Johnston

Résultat de recherche d'images pour "ralph 2.0 sens critique"

3,5/5


Synopsis

Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ?

Critique

Deux prix et cinq nominations pour « Les Mondes de Ralph » en 2012, il était évident qu’après un tel succès, l’animation reviendrait sur une lignée plus aboutie et plus moderne. « Ralph 2.0 » se révèle ainsi être un Disney d’actualité à composantes pédagogiques brillantes, pour les petits comme pour les plus grands !

Finit les univers à tout va et les jeux vidéos vintages, cette fois-ci Ralph et Vanellope ratissent large et nous embarquent dans le mystérieux monde de l’Internet. Grâce à ce synopsis audacieux, l’animation donne une dimension physique à cette toile numérique omniprésente, infestant notre quotidien mais n’ayant aucune caractéristique palpable.

Disposant d’un attrait éducatif, « Ralph 2.0 » met ouvertement en scène les plus grands serveurs et autres réseaux sociaux, comme Google, Twitter ou Snapchat, afin d’offrir une explication imagée de ces flux aux plus jeunes. Quelques scénographies astucieuses exposent par exemple le fonctionnement des spams, à travers des marchands de rues, tableau à la main. Se retrouve aussi des aspirateurs de likes ou encore un Monsieur Je-sais-Tout qui répond personnellement aux demandes de chacun, votre historique en tête, qui n’est autre que notre barre de recherche !

Partant d’un plan classique qui se doit d’expliquer, au travers d’une histoire amusante, les bien-faits mais aussi les dangers d’Internet, « Ralph 2.0 » poursuit sa thèse jusqu’à mettre en scène le Dark Web. Sûrement la meilleure démonstration du film, l’univers est représenté par une ambiance ténébreuse, sombre, rempli d’araignées et d’insectes, dont un commerçant répugnant, physiquement inqualifiable, et pleins de mauvaises intentions.

Faut-il croire que le dernier Spielberg, « Ready Player One », a inspiré la production Disney puisque « Ralph 2.0 » y calque de nombreuses inspirations, notamment par cet esprit d’aventure au cœur d’un monde numérique tangible. Cependant, au-delà d’exhortations flagrantes, il est intéressant de voir que ces deux films s’avèrent plutôt complémentaires, car chacun touchent un public différent alors qu’ils correspondent à un postulat commun qu’est la digitalisation de notre société.

Autre point sur lequel les doutes d’une profonde copie assumée puissent être manifestés, c’est sûr la musique centrale du film. En effet, un tantinet humoristique, les danses joviales sur les voitures de courses et les chorégraphies dans un ciel étoilé donne le sentiment de revoir un « La La Land » en version animée. Une coïncidence peut-être, jusqu’à ce que les airs mélodiques ressemblent franchement à la comédie musicale…

Ceci étant dit, « Ralph 2.0 » s’inscrivant comme un incontournable Disney pour les enfants d’aujourd’hui, la célèbre production se réinvente avec succès grâce à une scène avec TOUTES ses princesses ! Oui oui, de Blanche-Neige à la Belle au Bois Dormant jusqu’à Raiponce en passant par Vaiana, l’animation offre une seconde vie à ses icônes stars. Une stratégie vivifiante pour attirer un fidèle public dans les salles faisant par ailleurs de cette séquence, la plus culte du film avant même sa sortie.

En plus de toutes les enseignes Internet utilisées, Disney établit alors un melting-pot ingénieux et surtout, inédit !

Bilan
 « Ralph 2.0 », une animation connectée à l’allure didactique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s