« Le Retour du Héros » de Laurent Tirard

3/5


Synopsis

Elisabeth Beaugrand est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d’opérette, elle est devenue malgré elle, responsable d’une imposture qui va très vite la dépasser…

Critique

Après « Un homme à la hauteur », Laurent Tirard et Jean Dujardin développe leur collaboration artistique autour d’une nouvelle comédie, tantôt romantique, tantôt historique avec « Le Retour du Héros ».

Sur le papier, le réalisateur reprend les fondements d’une love story antagoniste. Ainsi, en partant du principe que les opposés s’attirent, Elisabeth défend ses racines familiales avec droiture tandis que le Capitaine Neuville ment, baratine et répugne.

S’inspirant des comédies costumées des années 60 et 70, le film vante un fort travail de fond quant aux éléments de langage et aux références historiques, évidement relatifs aux tenues, à la mise en place du contexte et au décor. Aussi, l’écriture propre du synopsis puise ses essences des pièces antiques, notamment dans la complicité d’un duo par défaut.

« Le Retour du Héros » est un titre éponyme, avant tout prétentieux, corrélatif  au personnage interprété par Jean Dujardin. Séducteur mais manipulateur, charmeur mais menteur, le comédien star impose une pâte personnelle un tant soit peu similaire à celle déjà vu dans « OSS 117 ». Aussi, les influences à la Belmondo ne manquent pas dans cette édifiante jonglerie entre film à l’ancienne et facétie moderne.

Avec un phénotype fort, c’est Mélanie Laurent qui donne la réplique à Jean Dujardin. Dominante, vigoureuse, la comédienne tient la plume du scénario avec une telle poigne que sa maîtrise du langage et son jeu de rôle laisse par moment ébaubie. Mention spéciale à cette séquence monologuée où, incrédule face à sa famille, les nerfs d’Elisabeth craquent. Cela à beau être la première comédie de l’actrice, des expressions du visage jusqu’au changement d’humeur, cet instant s’inscrit comme l’une de ses meilleurs prestations de carrière. Bravo.

Ce fort condensé, à notre immense regret, bat parfois de l’aile. Certains adhéreront tandis que d’autres passeront outre, les histoires de fesses n’ont pas toujours d’utilité particulière et cette perte d’intérêt lasse. Aussi, au-delà du mensonge qui lie Elisabeth et le Capitaine Neuville, le métrage n’exploite aucun créneau optionnel permettant de rattraper les quelques lenteurs.

Jean Dujardin s’amuse, Mélanie Laurent recadre, « Le Retour du Héros » émarge l’excellence d’un duo inédit, symbole de notre patrimoine cinématographique international.

Bilan
Imparfait oui, agréable à regarder surtout. Et ça n’est pas un mensonge !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s