« It Comes At Night » de Trey Edward Shults

5/5 !


Synopsis

Alors que le monde est en proie à une menace sanitaire terrifiante, un homme vit reclus dans une propriété isolée avec sa femme et son fils. Quand une famille aux abois refuge dans sa propre maison, le fragile équilibre qu’il a mis en place est soudain bouleversé.

Critique

Un thriller aussi brillant qu’inattendu, « It Comes At Night » souffre malheureusement d’une erreur de positionnement marketing. Non, non, pas de sursaut, pas de gore, juste une surprenante imprégnation psychologique.

Pour commencer, il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un film d’horreur et d’épouvante aux stéréotypes commerciaux, trash avec un monstre, un tueur ou des fantômes. Non. Le récit est un véritable thriller qui puise une angoisse graduelle avec des aphorismes rationnels sur la volonté de protéger les siens, le sens des priorités et de la famille et surtout, sur le rapport aux autres.

Trey Edward Shults confronte ces valeurs pleines d’humanité à un récit qui se veut ouvertement anticipatif : Le thème du virus mortel en pleine anéantissement de notre civilisation. A contrario d’un séisme sanitaire mondial, le spectateur se retrouve isolé dans un huit clos spatial se limitant au chalet familial jusqu’à la forêt qui l’entoure.

Faire intervenir un élément extérieur va permettre d’amener au film un développement sur la réflexion première telle que la crainte de l’autre et ses intentions. Sans vous en dire plus, l’avancée du métrage amène à une interrogation précise : Qu’est-on prêt à faire pour se raccrocher à la vie ?

Quelques scènes angoissantes, l’écriture joue une instabilité émotionnelle intelligemment amenée où chacun s’y perd entre rêves et réalité. Un double jeu s’entreprend sans véritable réponses sur tous les sujets, le but étant de laisser des traces inachevées pour appuyer sur un marquage psychologique ensuite… Pari réussi poussant à l’introspection et au discernement une fois sorti de la salle !

Le réalisateur a déclaré que « Ce film fait échos à ma peur de l’avenir ». Un avenir résumé selon une incertitude imagée par la nuit, le noir et l’inconnu.

Bilan
Psychologiquement pénétrant. Rares sont les films du genre… Pari gagné !

Publicités

1 Comment

  1. C’est vrai que le film a été mal vendu, peut-être que c’est une des raisons qui fait que je n’ai pas accroché malgré quelques idées intéressantes, de bons acteurs et une mise en scène soignée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s