« Message From The King » de Fabrice du Welz

2,5/5


Synopsis

En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa soeur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges…

Critique

Petit thriller sans grande promotion, « Message from the King » a, malgré la prétention du titre, le statut commercial qu’il mérite.

Les bases du métrage prennent place autour d’un deuil injuste découlant sur une volonté de vengeance hargneuse. C’est ainsi que l’aspect poignant tourne à la péremption sur une vague de haine et de revanche aux allures d’un règlement de compte mafioso. Fort dommageable face à un capital visuel étudié par des clichés sombres, une ambiance thriller et une bande-son finement placée. Maintenant, ces qualités ne suffisent pas à combler un métrage dont les pleurs vont se concrétiser pendant 1h30 en une barbarie sans limites.
Ainsi, il y a une juxtaposition inégalitaire entre la volonté d’instaurer une atmosphère au film et le scénario qui tombe dans des caricatures de gangs au nom d’une violence trop poussée.

Pourtant, les fondements dénonciateurs mis en arrière-plan sont des pépites détaillées dont le mérite de la valorisation n’a pas été entreprit. Explications.

Dans l’oeuvre, Kelly est une mère pauvre et monoparentale qui lutte contre la misère pour offrir la meilleure éducation à sa fille. Son rôle secondaire est néanmoins une clé indispensable au métrage. Dans un premier temps, elle permet au scénario d’avancer sur l’exposition d’un système de proxénétisme propre à Los Angeles. En effet, le recrutement profite de jeunes filles naïves, pleine d’espoirs de notoriété. Mais au-delà de ces abus, elle tient un monologue poignant dans lequel elle dénonce la fausse machinerie qu’est la pseudo ville des anges. Brillant.
Par conséquent, la ségrégation américaine entre les noirs et les blancs et les riches et les pauvres globalise une évidence de certains de ces récapitules.

« Message from the king » se doit, malgré un niveau médiocre, de bénéficier d’une fin belle, juste, réaliste et pleine de moralité. Notre personnage principal parvient à faire de sa vengeance non pas un défouloir mais une cause humaine remplie de convictions et de raisons.

Bilan
L’esprit Gang de « Message from the king » fait Bang à une oeuvre qui pourrait être bien mieux…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s