« Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » de James Gunn (II)

4/5


Synopsis

Les Gardiens de la Galaxie poursuivent leur aventure alors qu’ils traversent les confins du cosmos. Il doivent combattre pour rester unis face au mystère de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros à continuer à étendre l’univers Marvel.

Critique

Après un premier numéro plutôt timide, Disney reprend « Les Gardiens de la Galaxie » avec les mêmes codes mais recommence sur un ton un peu plus osé soutenu par une mise en forme qui frise la perfection.

Ces dernières années, Marvel a surproduit ses box-offices sans pour autant proposer des oeuvres abouties. Scénarios simplistes, finals aussi similaires les uns que les autres, les films s’enchaînaient et n’en étaient que plus décevant les uns que les autres… Jusqu’à la surprise de ce nouveau numéro des Gardiens de la Galaxie !

La premier élément frappant peut paraître anodin et pourtant, il a toute son importance : La mise en scène ! Très esthétique, les décors galactiques changent et dépaysent qualifiant le film d’un des plus beau Marvel du moment. Cette harmonisation visuelle s’accompagne d’une bande-son excellemment choisit passant du rock vintage de Mr. Blue Sky à de la pop de Jay and the Americans jusqu’à la country de Glen Campbell.

Cette synthèse corrélative de petits détails offre des scènes de combats et d’actions à couper le souffle dans une ambiance friendly pleine d’humour. C’est par ailleurs sur ce point que Disney a tenté avec frilosité de rivaliser face à « Deapool », héros phare de 20th Century Fox, en s’alignant sur un créneau trash, déjanté et complètement barré.

A noter que même si la grande partie des personnages restent les mêmes, l’histoire brise la superficialité du premier numéro pour les rendre au demeurant attachants. Quelques nouveautés au casting, peu importe, Groot reste le chouchou de la bande !

En explorant plus en profondeur les relations entre les personnages, « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » se détache habillement des autres box-offices en proposant une qualité scénaristique impressionnante. Ainsi, une forme d’oxymore catégorise trois duos de personnages en opposition mis en parallèle selon leurs divergences radicales malgré des attachements communs : Deux sœurs (Gamora vs Nébula), un père et son fils (Peter Quill vs Ego), et deux êtres solitaires (Mantis vs Drax Le Destructeur).

Bilan
« Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » parvient intelligemment à surprendre sur tous les points. A dévorer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s