« Sage Femme » de Martin Provost

4,5/5


Synopsis

Claire est la droiture même. Sage-gemme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

Critique

De Martin Provost, « Sage Femme » est un authentique film d’auteur à la française surprenant, agréable et pleins de sensibilités.

Deux actrices réunies pour leur talent face à deux personnages que tout oppose…
Premier grand retour pour Catherine Frot depuis le succès colossal de « Marguerite », il y a d’un côté Claire, sage-femme monoparentale. Elle mène une vie trop bien rangé sans en demander plus, ni même pas moins à personne.
De l’autre, il y a Béatrice. Bonne vivante, dépensière, ce n’est certainement pas le cancer duquel elle est atteinte qui va l’arrêter dans son quotidien folklorique.
La confrontation de ces deux personnalités complètement en opposition découle sur une histoire de vie commune pudique, drôle et en même temps rempli de mélancolie et de nostalgie.

Ce face à face entre thèse et antithèse est par ailleurs une figure de style qui guette le récit en permanence. L’une veut du cabillaud, l’autre de la viande rouge, l’une prend le taxi, l’autre le métro, l’une est malade, l’autre travaille dans la santé… Deux femmes réunit par le même homme dans un amour disparate où chacune d’entre elle va apporter quelque chose à l’autre.

Malgré le dramatique de la situation, croyez-le ou non, on rit beaucoup… Un rire sain, honnête, sans vulgarité, rempli de joie offrant de cette complicité forcée un véritable hymne à la vie.
« Sage Femme » est une petite pépite à la française retraçant des instants basiques du quotidien que le grand écran parvient à rend immuable.

Aussi, le film détient ce rare talent que possède les oeuvres du genre à tourner hors des clichés parisiens et à redonner une jolie image de différentes régions et autres villes, comme c’est le cas du patrimoine de Mantes-La-Jolie fièrement mis en valeur au gré des préjugés sociaux que chacun peut avoir.

Bilan
Un beau casting pour une histoire de vie classique à regarder avec bon cœur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s