« Miss Sloane » de John Madden

5/5 !


Synopsis

Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses rares proches…

Critique

« Miss Sloane » débarque sur les écrans sans prévenir et fracasse tout avec cynisme et détermination. Une interprétation véritable du monde politique américain sous forme de thriller.

Coups bas, chantages, manipulations et excellence dans l’innovation des stratégies, le film entreprend l’ingénieuse idée d’embarquer Elizabeth Sloane dans la guerre du lobbying des armes à feu. Un sujet dénonciateur intelligemment choisit complètement d’actualité puisque ces lobbys contrôlent en grande partie les élections et les influences du pouvoir américain.

Le long-métrage a des allures des séries « Scandal » et « House of cards » autant sur la thématique que dans l’écriture du personnage, ambitieux sans limite à la psychologie instable, mais aussi sur l’admirable précision des dialogues et des monologues soutenu par une pression constante qui ne relâche qu’à la fin.

A en croire qu’il était prédestiné pour Jessica Chastain, l’actrice contemporaine tient la tête d’affiche d’un rôle méticuleux qu’elle interprète dans une perfection troublante. A la fois sardonique et rayonnant, le personnage éponyme nous embarque dans ses combines en dépassant les clivages de la moralité. Jusqu’où est-elle prêt à aller ?
A la dolto, l’intrusion dans sa vie privée est une subtile intelligence du scénario qui vise à mieux comprendre ses failles, ses blessures et sa manière d’agir sans pour autant l’excuser.

Peu de relâchement, rebondissements inattendus, le vice présent se conjugue avec une élégante perversité.

Le dénouement quant à lui, est à tomber par terre. « Miss Sloane » étant déjà rempli de péripéties incroyables, la fin est une explosion aussi franche qu’efficace. Une conclusion luxueuse pour un film à la limite de la perfection.

Bilan
John Madden signe une oeuvre de haute prestige en corrélation avec une actrice d’excellence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s