« Un Sac de Billes  » de Christian Duguay

affiche-un-sac-de-billes

5/5


Synopsis

Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau.

Critique

« Un Sac de Billes » est la deuxième adaptation cinématographique du célèbre roman de Joseph Joffo.
La Shoah n’est jamais un sujet agréable à exploiter et à regarder. Notre nation a été froissée et la France fut divisée. Avec ce fond de guerre encore mal cicatrisé de notre histoire, l’oeuvre relate d’une épopée aventurière étonnement chaleureusement et pleine de bons sentiments.

Tournage Un sac de Billes

Frappées de plein fouet par la guerre, c’est l’histoire de millions de fratries juives déchirées qui choisissent de traverser la France séparément pour se retrouver tous ensemble dans un endroit plus sûr. Famille nombreuse stable, les Joffo sont pourtant contraint de se séparer. Rempli d’une inconscience débordante à toute épreuve, Joseph accompagné de son frère Maurice, quitte Paris avec courage pour fuir.
Les péripéties de nos jeunes téméraires relatent d’anecdotes drôles, touchantes, passant du rire aux larmes en un clin d’œil. Ils parlent parfois d’un sentiment de liberté, d’indépendance, loin des parents. D’autres fois, d’insécurité, de peur, sans issue, livré à eux-mêmes. Souvent malicieux ou chanceux, ils s’en sortent, ils se battent. Leur histoire n’est qu’une succession de miracles guidée par une bonne étoile.
Une vraie empathie se développe pour les deux frères notamment grâce à leur complicité, prêt à tout risquer l’un pour l’autre.

Le film est d’autant plus émouvant qu’il rend un hommage sincère en toute modestie à ces gens merveilleux rencontrés lors de leur périple. Ces héros cachés qui leur sont venus en aide. Qu’il s’agissent d’un prêtre, d’un passeur ou d’automobilistes, leur aventure pétille d’humanité, de rencontres et de joie.

Tournage Un sac de Billes

« Un Sac de Billes », c’est aussi une histoire vraie dont cette adaptation à une vocation véritablement mémorial et éducative. Ainsi, il y a des moments compliqués où la réalité nous rattrape face aux événements.

Dorian Le Clech et Batyste Fleurial, les acteurs incarnant Maurice et Joseph, sont eux les vrais stars du film. Deux révélations en tête d’affiche qui crèvent l’écran ! A leurs côtés, Patrick Bruel et Elsa Zylberstein remplissent une position parentale délicate et dévouée.
Courte apparition mais pas des moindres, Kev Adams renverse la vision du métrage le temps d’un instant. Sans en dire plus, Ferdinand, le personnage courageux qu’il incarne fait passer un fort message à la fois combatif et nécessaire.

Bilan
Le film parle de lui-même à la perfection. Une frappe cinématographique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s