« Il a déjà tes yeux » de Lucien Jean-Baptiste

il_a_deja_tes_yeux

4,5/5


Synopsis

Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

Critique

Peu de promotions, date de sortie annoncée tardivement, « Il a déjà tes yeux » est une surprise inattendue exceptionnelle !

Sans aucune once de haine ni même de vulgarité, le film engage avec un humour frais et décadent un combat ouvert sur l’adoption par les couples « hors de la norme » sociétale. Un sujet profond en pleine actualité si l’on constate l’arrivée des présidentielles à grands pas et des débats sur la PMA, la GPA et l’adoption homosexuelle qui vont s’en suivre. Mais c’est aussi une belle leçon de vie quant aux sacrifices et aux engagement menés par les parents : Temps dévoué aux organismes, argent dépensé, volonté parental et éducative. Un constat magnifique que de voir des couples prêt à tout sacrifier pour élever un enfant avec cœur et amour bien loin des idéaux stéréotypés.

il-a-deja-tes-yeux-cinephilion

Outre ces sujet sérieux, « Il a déjà tes yeux » est un élan de positivé et de fraîcheur découlant sur une explosion de saveur qui donne le smile à tous niveaux. L’écriture est enjouée de sentiments positifs et offre une ouverture d’esprit accessible à tout le monde ! Les personnages, de la maman africaine jusqu’à l’assistante sociale raciste, sont tous attachants. Ce florilège de caricatures compose une excellente équipe familiale, trouvant même quelques similitudes au film « Le Petit Locataire » avec Karin Viard. Entre d’autres termes, impossible de les détester !

La comparaison avec l’indétrônable « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » est inévitable et même évidente. Les deux métrages surfent sur la même vague, certes dans deux optiques différentes, mais avec la même fraîcheur et surtout, des ouvertures quasi-identiques sur la disparité entre les noirs et les blancs, leurs clichés respectifs et leurs convictions sociales.

Bilan
On rit, on s’amuse, on dévore ce film inattendu ! Pétillant, drôle et en plus, intelligent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s