« Cigognes & Compagnie » de Nicholas Stoller et Doug Sweetland

cigognesetcie-affiche-4456

4/5


Synopsis

Pendant longtemps, les cigognes livraient les bébés. Désormais, elles acheminent des colis pour un géant de l’Internet. Junior est un coursier star de l’entreprise sur le point d’être promu. Mais il actionne accidentellement la Machine à Fabriquer les Bébés… qui produit une adorable petite fille, en totale infraction avec la loi !
Avec l’aide de son ami Tulip, seul être humain sur le Mont Cigogne, Junior se précipite pour effectuer sa toute première livraison de bébé.

STORKS

Critique

« Cigognes & Compagnie » ou le mythe de la cigogne livreuse de bébés revisité : Tel a été le défi de réalisation de celui à qui l’ont doit « Yes Man » et « Nos Pires Voisins » ! La mise en bouche prend vite forme avec une conquête volontairement enfantine. Oui, l’histoire est relativement simplissime mais laisse pour autant entrevoir une ouverture sur un second degré destiné à un public plus âgé non pas sans rappeler une influence issue des anciens mythiques cartoons représentatif de la société Warner. Quelques péripéties folkloriques avec des loups soudés à l’égale du Mime Marceau, un combat de pingouin silencieux et complètement hilarant ou encore un final avec des petits oiseaux vengeurs assimilés à une balle de golf.

Côté personnages, les protagonistes principaux sont très drôles et attachants, les méchants sont excellemment représentés avec une cigogne chef capitaliste et un pigeon débile, et des personnages secondaires qui frisent la caricature sans pour autant sombrer dans l’excès.  Beaucoup de sujets subjectifs sont par ailleurs finement abordés à commencer par la volonté d’arrêter la production de bébés au profits de bénéfices financiers dans une société similaire à un PriceMinister ou un Amazon, puis également une approche discrète quant aux couples homosexuels et monoparentaux. Fort dommageable, l’animation a peu fait parler en France malgré une efficacité qui à cartonner en Outre-Atlantique.

Bilan
Une animation reprenant les codes basiques d’un vieux conte pour les adapter à une modernité actuelle. Une jolie surprise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s