« Deepwater » de Peter Berg

deepwater-affiche

4/5


Synopsis

D’après l’incroyable histoire vraie de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire.
La plateforme Deepwater Horizon tourne non-stop pour tirer profit des 800 millions de litres de pétrole présents dans les profondeurs du golfe du Mexique. Mike Williams, électricien sur la plateforme et père de famille, connaît les risques de son métier mais fait confiance au professionnalisme de son patron. En revanche, tous se méfient de la société locataire de la plateforme qui ne pense qu’à son bénéfice. Lorsque cette société décide contre l’avis des techniciens de la déplacer trop rapidement, il sont loin de se douter que les 5 millions de barils sous leurs pieds sont prêts à exploser…

Critique

« Deepwater » entre dans cette nouvelle génération qui exploite les drames sociétales pour en faire des hommages filmographiques. Assez nouveau dans son genre, les dernières grandes références en date sont les multiples mise en scène du 11 Septembre. La crainte pressentie d’un film catastrophe est l’étendue de multiples histoires passionnelles s’écartant souvent de l’intrigue principal. Peter Berg brise tous ces préjugés avec perfection ! Il faut admettre qu’en dehors de quelques allégations métaphoriques abstraites à la catastrophe, la première partie porte sur des données techniques pétrolières grossièrement lourdes mais même si tout n’est pas compréhensible, ces passages sont nécessaires quant à la compréhension de l’enchaînement interne des événements.

mark-wahlberg-dans-deepwater-peter-berg

En revanche, le film bascule dans une seconde partie sur un scénario qui ne repose uniquement sur l’explosion et ses conséquences, l’effondrement de la plateforme et les pertes humaines. Les effets spéciaux et les images sont renforcés par un aspect sonores qui rend la drame encore plus spectaculaire sur grand écran. On note quelques têtes d’affiches dont Dylan O’Brien de la saga « Le Labyrinthe » mais la star du programme demeure Mark Wahlberg, le petit protégé de Peter Berg, qui commence à devenir une référence en matière de films catastrophes.

A croire qu’une vraie communauté de fans se dessine autour du genre puisque toute l’équipe de « Deepwater » sera de retour en janvier 2017 pour le film « Patriots Day » ou plutôt « Traque à Boston », un long-métrage qui reviendra sur l’attentat de la course de Boston en 2013.

Bilan
Une entité de fabrique de films qui s’impose avec un scénario catastrophe très réussi comme rarement on y a le droit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s