« L’économie du couple » de Joachim Lafosse

léconomie-du-couple-affiche-belge

4/5


Synopsis

Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. A présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. A l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

leconomie-du-couple-image-fillm

Critique

« L’économie du couple » est un huit clos dont le récit se limite à l’appartement dans lequel la famille a grandi et évolue. Chaque parent ayant ses jours de garde, la cohabitation est nécessaire mais compliquée, c’est pourquoi le sentiment d’oppression et de mal-aise fait vite son apparition. Ce sont de véritables scènes réalistes du quotidien qui sont présentées : Le bain des enfants, les devoirs, le dîner, la préparation au sport, ect… Une forme de banalité qui offre magistralement une tristesse pure et sincère sur le contexte. Les enfants sont omniprésents dans le schéma de cette division familiale mais quelques autres scènes permettent de comprendre les déchirements engendrés dans de telles circonstances : Les amis en commun du couple, la belle-maman qui essaie de raisonner les partis, ect… Un ensemble de situations débordant d’émotions divergentes qui arrachent le cœur. Les disputes partent de choses simples pour répondre à des arguments reposant sur des attachements réciproques, parfois matériels sur le lieu de vie et prioritairement affectif sur le couple et les enfants. Le duo Bejo / Kahn est si exceptionnellement naturel qu’on pleure, qu’on saigne, qu’on crie intérieurement, qu’on vit les événements au point d’oublier être au cinéma. A l’image de « Deux jours, une nuit » avec Marion Cotillard, il n’y a pas de méchant, le but est juste de trouver une solution plausible pour marquer un arrêt final à cette souffrance invivable. Aucun artifice, juste et pure, simple et sincère, honnête et réalise, Joachim Lafosse écrit une pépite poignante sans aucune pudeur. Bravo.

Bilan
Une oeuvre qui montre que c’est dans la simplicité d’où ressort l’excellence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s