« S.O.S. Fantômes » de Paul Feig

s-o-s-fantomes-affiche-960531

4/5


Synopsis

Erin Gilbert, professeur agrégée en physique dans une prestigieuse université de New-York, est contactée un homme qui lui demande ses services en matière de surnaturel. Elle découvre à ses dépends que son ancienne amie Abby a publié leur livre sur le sujet, ouvrage pouvant remettre en question sa carrière de chercheuse. Elle décide d’aller la retrouver pour s’expliquer mais une escapade inattendue va les mener sur la route d’un premier fantôme.

critique_ghostbusters

Critique

La bande annonce laissait un arrière goût parodique manifestant de mauvais a priori avant même la sortie du film. Et pourtant… « S.O.S. Fantômes » est clairement l’une des plus belles reprises du cinéma culte depuis « Jurassic World ». L’histoire commence avec le personnage d’Erin qui va devenir la fil conducteur quant à la présentation des trois premières chasseuses de fantômes interprétées par Melissa McCarthy, Kristen Wiig et Kate McKinnon, toutes méconnaissables physiquement parlant tellement leur rôle est si bien incarné. Leslie Jones débarque ensuite et le quatuor explose d’un alchimie qui dépoussière la saga ! Chaque gosthbuster est finement étudiée de sorte qu’elle représente toute une minorité aux antipodes de la féminité : Une noire, un garçon manqué, une dure à cuir et une coincée. La crainte de sombrer dans des explications scientifiques incompréhensibles disparaît et l’enchaînement des péripéties offre une telle fluidité que l’intrigue laisse place à pleins de surprises toutes inattendues sans même une once d’ennui avec un fabuleux mélange entre la peur et le rire. Un beau gosse, un vrai méchant, tout y est ! Peut être un défaut sur la masse d’informations cumulées qui a tendance à peser sur la longueur de quelques rares passages. Ceci dit, S.O.S. Fantômes affiche un renouvellement magistral sans mérite de comparaison avec les anciens opus mais propose une version exceptionnellement moderne qui n’oublie pas pour autant ses prédécesseurs.

Bilan
Rares ont été les box-offices convaincants. Sans prétention, ni caricature, S.O.S. Fantômes y parvient.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s