« Comme des bêtes » de Chris Renaud

Comme-des-betes-affiche

5/5


Synopsis

La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

Max a été adopté par une gentille maîtresse et mène une belle vie de chien ! Entouré de ses amis domestiques, il n’a pas à se plaindre jusqu’au jour où Duke débarque pour devenir son nouveau colocataire. Mais l’entente va s’avérer compliquée…

comme_des_betes_cinephilion

Critique

Très attendu, « Comme des bêtes » débarque pour concurrencer ses rivaux estivaux « Le Monde de Dory » et le dernier « L »Âge de Glace ». Et il faut l’avouer… Ce dessin animé franco-américain fait parti de nos meilleurs créations nationales et internationales. Drôle et positif, les références musicales de certains passages sont populairement choisies laissant un goût enjoué du métrage. Il y a beaucoup de personnages qui composent les différentes parties du film, parfois trop et même si certains risquent de s’y perdre, chacun est excellemment bien inscrit dans une originalité plus ou moins stéréotypés qui renvoie à des souvenirs comportementaux quant à nos amours d’animaux de compagnies. « Comme des bêtes » est d’autant plus agréable à regarder que le scénario ne se limite pas aux classiques chiens et chats domestiques et c’est cet aspect inventif qui donne un vent d’air frais à l’animation. Aussi, le fond de l’histoire en lui-même touche un niveau d’imagination rarement atteint pratiquement similaire à celui de l’historique « Zootopie ». En effet, au revoir le schéma classique « gentils contre méchants », pas de rivalité ni de haine, tout est nuancé entre des personnages que nous commencerions par qualifier au départ de « gentil » mais qui ont finalement une part de vice, tout comme l’inverse, des méchants qui s’avèrent plutôt doux. Ces changements de rôles permettent d’enchaîner aisément les rebondissements surprenants avec une harmonie exceptionnelle en évitant tous clichés. Universal et Chris Renaud présentent un voyage rempli d’amour qui développe de manière imaginaire cette question existentielle qu’est l’intimité de nos animaux de compagnie lors de nos absences quotidiennes, l’ensemble avec ingéniosité et humour.

Bilan
La difficulté des animations est l’innovation. « Comme des bêtes » en est un modèle exemplaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s